ARLES : Des élus de gauche s'isolent...

  • Roland CHASSAIN

...dans des polémiques stériles concernant le Parc Régional de Camargue et l'intercommunalité ACCM.

 

PETITS RAPPELS ET RESUME SUR CE BLAH BLAH QUI SECOUE LE MONDE POLITIQUE ARLESIEN OU SYNDROME DU "MAL D'AMOUR" DES ELUS DE GAUCHE

 

Le 16 avril 2014, les élus de la gauche arlésienne, le plus grand contingent des élus de l'intercommunalité d'Arles-Crau-Camargue-Montagnette (ACCM) donnaient un grand cours de "démocratie représentative".

Au contraire de ce qui se passe dans la plupart des intercommunalités de France, ou les Vice-présidences reviennent aux Maires élus, ces élus arlésiens se mettaient d'accord pour que le représentant de la Ville des Saintes Maries de la Mer, Roland CHASSAIN,  ne soit pas Vice-président et choisissaient d'élire le leader de l'opposition au Conseil Municipal de cette Ville.

Jolie bouillabaisse politique et joli cours de démocratie donné par les élus de gauche!

 

Suite aux élections départementales et régionales, le 11 avril 2016, Roland CHASSAIN a été élu Président au Parc Naturel Régional de Camargue.

Outré Nicolas KOUKAS, élu PCF de la Ville d'Arles, parlait ce jour là "d'un coup d'état" et annonçait, aux noms de la Ville d'Arles et d'ACCM, que ces deux entités ne participeraient plus aux vice-présidences et aux commissions.

 

SAUF QUE... En démocratie, le représentant d'une collectivité ne parle pas au nom d'une autre.

Claude VULPIAN, président d'ACCM a dit :"On me m'a pas demandé mon avis. J'aurai aimé être consulté".

Comme quoi, les élus de la gauche arlésienne n'ont besoin de personne pour "etre clivants" et "s'isoler" tous seuls.

Les propos tenus par Claude VULPIAN, président d'ACCM sont cohérents et constructifs, puisqu'il aurait souhaité que chaque Maire élu soit Vice-président d'ACCM. Par ailleurs, il demande à ce que l'intercommunalité siège intégralement au Parc Naturel Régional de Camargue.

Chose normale.

En tant que président du Parc Régional Régional de Camargue, j'ai souhaité que les Vice-présidences soient attribuées aux représentants des collectivités partenaires, et donc aux représentants de chaque Commune sans regarder aucunement leur "couleur politique".

Chose normale.

Les élus de la Ville d'Arles ont refusé. Soit.

 

L'Etat, la Région, le Département, l'agglomération Arles-Crau-Camargue-Montagnette, la Métropole Aix-Marseille-Provence, les Communes de Port Saint Louis du Rhône et des Saintes Maries de la Mer (mais pas la Commune d'Arles) travailleront à résoudre les nombreux défis rencontrés par l'ensemble des Camarguais et de leur territoire qu'ils aiment.

 

David GRZYB, élu de la Ville d'Arles et à ACCM a parfaitement raison: "au regard des problèmes arlésiens" (comme quoi ils sont nombreux) "c'est totalement inintéréssant. Ce sont des affaires politiciennes qui embêtent les gens".

Que les élus de la majorité PCF/PS d'Arles le sachent.

Quand ils le souhaiteront, et quand "leur mal d'amour auto-proclamé" sera passé, ils seront les bienvenus autour de la table avec un Vice-président représentant la Ville d'Arles.

 

D'ici la, je veillerai à ce que nous travaillons TOUS pour régler les défis ( agriculture, protection du territoire, gestion de l'érosion du littoral) que rencontrent  TOUS les habitants de Camargue.

 

 

 

 

ARLES : Des élus de gauche s'isolent...
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog