Grèves CGT: y'en à assez!!

Grèves CGT: y'en à assez!!

Le droit de grève est légitime, mais à condition qu'il n'aille pas à l'encontre de l'intérêt général du pays, ou d'une partie de la population, surtout lorsque des territoires traversent des difficultés.

 

Voir la région parisienne touchée par les inondations, des routes et autoroutes fermées, des populations éprouvées et voir le personnel de la SNCF ou de la RATP, entreprises qui soit disant mènent une mission de service public, poursuivre sans fin la grève m'écoeure.

 

Cheminots, pilotes... autant de professions privilégiées (salaires, conditions d'emplois...) qui se permettent de mettre en péril un pays entier ou des milliers de français... c'est révoltant.

 

Sous l'impulsion de Nicolas Sarkozy, dès 2007, la loi sur le service minimum était votée pour éviter de telle situation. Si cette Loi n'existait pas, la situation serait bien pire aujourd'hui!

 

 

En 2007, j'avais proposé en tant que député, et pour toute entreprise qui exécute une mission de service public:

"La décision du recours à la grève ou de sa reconduction est prise après consultation obligatoire de l'ensemble des personnels concernés visés à l'article 521-2. Cette consultation, qui précise les motifs du recours à la grève ou de sa poursuite, prend la forme d'un scrutin organisé à bulletin secret..."consultez l'intégralité de la proposition 3204 que j'avais déposée.

 

Si j'étais député, je proposerai d'aller encore plus loin.

 

Bien sûr, le droit de grève est un droit fondamental reconnu aux salariés.

Il peut néanmoins être limité pour des motifs d'atteinte à l'ordre public ou d'atteinte à la continuité du service public.

 

Je considère que, lorsque dans un territoire, nos concitoyens sont touchés par des catastrophes ou calamités naturelles, cela perturbe indéniablement l'ordre public. Il serait donc logique d'interdire les grèves dans les entreprises menant des missions de services publics dans ces territoires et durant ces périodes.

 

Dans les entreprises ne menant pas une mission de service public, comme le propose Nicolas Sarkozy, je suis favorable que nous passions d'une logique d'un service minimum dans les transports à un service minimum étendu à tous les secteurs essentiels pour les français, à commencer par ceux des raffineries, des centrales nucléaires et du secteur aérien.

 

Les élus de la Nation se doivent de protéger les intérêts du Pays et des français, et non pas courber l'échine devant la CGT et des grévistes là uniquement pour davantage d'avantages.

Roland CHASSAIN

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog