Bac de Barcarin: la nouvelle....

  • Roland CHASSAIN

...preuve de l'incapacité des élus de gauche.

Bac de Barcarin: la nouvelle....

20 ans. Cela fait 20 ans qu'en tant que Maire des Saintes Maries de la Mer, Conseiller général des Bouches-du-Rhône, député, et aujourd'hui président du Parc naturel régional de Camargue je me bats pour Salin de Giraud.

 

Je me suis battu pour que Salin de Giraud soit une Commune indépendante. La gauche arlésienne a crié, à l'époque, au scandale, que cela serait défavorable au hameau camarguais.

 

Je me suis battu pour qu'un pont puisse être construit à la place du bac de Barcarin, qui pénalise la santé et la sécurité des habitants de Salin, et pénalise le développement économique du village. La gauche arlésienne a crié, à l'époque, au scandale, que cela serait défavorable au hameau camarguais.

 

Aujourd'hui, grâce à l'implication du Conseil départemental, de sa Présidente Martine Vassal, et de sa Vice-présidente Marie-Pierre Callet, le dossier du pont de Salin est sur de bons rails.

 

La gauche arlésienne, qui pendant 20 ans a bloqué le dossier, est aujourd'hui prise d'une crise aigüe d'alzheimer subite. Finalement, si le Pont de Salin de Giraud se fait, ce n'est pas plus mal et presque grâce à elle (mais bien sûr...).

 

Encore un exemple irréfutable de l'incapacité des élus de la gauche arlésienne à faire avancer les dossiers utiles pour les habitants de notre territoire.

 

Choisir un député de gauche, ou recyclé de la gauche aux prochaines élections législatives, c'est encore prendre 20 ans de retard sur les dossiers les plus urgents de la circonscription et du Pays d'Arles.

 

Choisir une députée comme Marie-Pierre Callet, c'est choisir une élue pragmatique, avec une vision et un programme clairs et des engagements solides.

Roland CHASSAIN

 

 

 

 

 

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog