LES COMMUNISTES D'EUROPE MOBILISES CONTRE LA RESOLUTION LINDBLAD

  • Roland CHASSAIN
  • Politique
De Prague à Athènes, en passant par Berlin, ou Paris, les 13 partis communistes d'Europe se sont mobilisés contre le projet de résolution appelant à une « condamnation internationale des crimes des régimes communistes totalitaires » discuté le 25 janvier 2006 au Conseil de l'Europe.
 
Le texte, présenté par le député suédois Göran Lindblad (PPE, droite) exhorte les États membres issus de l'ex-bloc communiste à sensibiliser leurs populations « aux crimes commis au nom de l'idéologie communiste » et invite « tous les partis communistes ou post-communistes qui ne l'ont pas encore fait à condamner ces crimes sans ambiguïté ».
 
Pour les représentants des partis communistes européens, la résolution Lindblad minimalise « les crimes du nazisme, justifie des attaques impérialistes contre les pays socialistes et pourrait conduire à l'interdiction des partis communistes ».
 
Le PCF français dénonce, « une assimilation révisionniste au nazisme » ou le PDS allemand une tentation de « néo-McCarthysme » tendant à « banaliser le génocide des nazis et de ce fait bafouer les nombreux résistants communistes et les victimes du fascisme ».
 
Pourtant, les régimes communistes et leurs dérives totalitaires sont responsables d’au moins 100 millions de mort.
 
Il est dès lors à mon sens regrettable de vouloir comparer, ou du moins lier l’existence des atrocités communistes à celle du troisième Reich.
 
Malheureusement, elles ont existé et ne pas vouloir reconnaître les exactions communistes est à mon avis hautement préjudiciable.
 
Je m’étonne parfois des lignes doctrinales de parti.
 
En effet, le 02 février 2006, à Saliers, la Municipalité communiste d’Arles, et son adjoint, Nicolas KOUKAS, Délégué au Droits de l'Homme et Démocratie, et au Devoir de Mémoire, inauguraient un mémorial à l'emplacement du camp d'internement des gitans, qui a fonctionné sur la commune d'Arles de juin 1942 à août 1944.
 
Comment ne pas s’étonner qu’une délégation consacrée au Devoir de Mémoire, puisse se souvenir de la barbarie nazie mais qu’elle ne souhaite pas se souvenir des crimes perpétrés par les régimes communistes ?
 
Il est à souhaiter que le Parti Communiste Français et ses homologues européens fassent un jour leur examen de conscience…
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog