PACA : Michel VAUZELLE et les socialistes refusent les jeunes apprentis

  • Roland CHASSAIN
  • Politique

Mercredi 15 novembre 2006, les 18 directeurs des centres de formation pour adultes (CFA) qui accueillaient jusqu'à présent les moins de 16 ans candidats à l'apprentissage dans des classes dites CPA, ont été informés que ce ne serait plus le cas à la rentrée 2007 : près de 700 jeunes âgés de 14 à 16 ans, pour la plupart en situation d'échec scolaire dans le système généraliste, devront "être scolarisés ailleurs".

En clair : ils n'ont qu'à retourner subir, sur les bancs du collège unique, le quotidien qui les a déjà écoeuré de l'école !

Pour Pascale Gérard, l'élue PS en charge de l'apprentissage et de la formation continue au conseil régional, c'est "une question de principe". En fait, c'est surtout un geste politique pour s'opposer à la loi pour l'Égalité des chances adoptée en mars 2006, qui ouvre la voie de l'apprentissage junior à partir de 14 ans.

Votée par la majorité UMP à l'Assemblée Nationale, cette loi doit permettre à plusieurs milliers de jeunes, désireux de s'orienter vers des formations CAP et BEP, de le faire sans attendre l'âge de 16 ou 17 ans. Comme le rappelle une note du ministère de l'Education nationale,"tous les ans plus de 15 000 jeunes quittent le système scolaire avant 16 ans, décrochent et se marginalisent".

Le dispositif adopté par les députés prévoit le maintien de liens et de passerelles avec le collège et le lycée, de façon à permettre à un jeune de revenir éventuellement au système généraliste. Mais cela n'a pas suffi à l'élue socialiste et à la majorité régionale, qui refusent catégoriquement aux moins de 16 ans le droit à l'apprentissage.

Alors que les socialistes et la gauche en général prétendent rechercher le bien-être des élèves, et prétendent aussi promouvoir l'apprentissage, ils font ici doublement la preuve de leur duplicité. Une fois de plus, la gauche préfère la politique politicienne, et méprise l'intérêt des élèves et futurs citoyens.

La gauche, qui n'hésite jamais à faire manifester dans la rue des élèves de moins de 16 ans, leur refuse toujours le droit de choisir à l'école la voie de l'apprentissage.

Je condamne fermement une telle attitude, totalement irresponsable et qui va laisser en région PACA des centaines de jeunes au bord du chemin, les contraignant pour la plupart à réintégrer un collège où ils ne s'épanouissent pas.

Moi, je n'ai pas honte de l'apprentissage, et j'affirme qu'il peut être une bonne solution dès l'âge de 14 ans, surtout avec le maintien de passerelles vers les voies classiques. L'apprentissage peut être une vraie alternative au collège lorsque celui-ci ne rime qu'avec échec et démotivation.

La région a décidé de dépenser dans des cours de soutien les 2 millions d'euros jusque-là consacrés à l'apprentissage des anciens CPA.

Pourquoi la gauche s'obstine-t-elle à dénigrer l'apprentissage ? Entre un élève épanoui en apprentissage et un élève sous perfusion au collège, comment ose-t-elle encore faire toujours et seulement le choix du second ?

Cette vision n'est pas la mienne: moi, je crois en la diversité des parcours et des aspirations. J'affirme que l'apprentissage peut aussi être une voie d'excellence et de réussite.

En attendant, à cause du diktat des élus régionaux PCF et PS, le CFA Rol Tanguy de Port-de-Bouc n'accueillira plus de CPA Junior en 2007.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog