Istres : le désaveu fait à Michel VAUZELLE et à sa politique

  • Roland CHASSAIN
  • Politique

Dimanche à Istres, le parti socialiste a pris la gifle la plus magistrale de ces derniers mois. Tous les François Hollande, Michel Vauzelle, Jean-Noël Guérini, Patrick Menucci, Bernard Granié, René Raimondi, Jacques Siffre, Eugène Casseli, et quelques autres encore, venus soutenir Michel Caillat pendant la campagne, peuvent mesurer le poids qu'ils représentent sur le terrain : zéro. Ils n'ont rien pesé. Désaveu populaire.
Et pourtant, les premiers mots de François Bernardini au théâtre de l'Olivier, juste après l'annonce de la victoire de Nicole Joulia, ont été clairs : "Je regrette de ne pouvoir inscrire cette victoire au palmarès du parti socialiste...".
Les Istréens ont sanctionné les insupportables augmentations des impôts locaux, du Conseil Régional de Michel VAUZELLE  et du Conseil Général, de J.N. GUERINI, pour près de 80 % depuis 2002.

Ils ont ainsi rejeté l’artillerie du PS, menée par Michel VAUZELLE.

 

Nicolas Maury 02/01/2007 14:44

Monsieur le DéputéJe viens de lire votre article siur les élections à IstresJe suis un istrèens qui a participé a la campagne et je dois apporter quelques infos en plus:-le rejet du ps est effectif, cependant il ne repose pas sur les augmentations des impots mais sur un rejet des personnalité et un rejet des chantages exercé durant cette campagne: menace d'isolation de la ville, création d'emploi reservé...c'est sur ces ponts que le PS a été rejeté.-l'UMP ne décolle pas, on aurait pu s'attendre a un effet "sarkozy" mais il n'a pas eu lieu, pis encore l'UMP perd des voix entre le premier et le second tourrecevez mes meilleurs voeux pour cette année 2007Nicolas Maury Militant PCF à Istres

Roland CHASSAIN 04/01/2007 11:49

Cher Monsieur,Je vous présente tous mes vœux à l’occasion de cette nouvelle année 2007.Je vous remercie pour votre commentaire et je souhaite vous apporter quelques éléments complémentaires.Je partage naturellement votre analyse des raisons du rejet du PS à Istres. Ainsi, si les augmentations de la fiscalité locale sont l’un des éléments du rejet, il convient d’y joindre les vôtres.Néanmoins, vous devez également savoir que l’un des objectifs des dirigeants socialistes des Bouches-du-Rhône est de « briser » les communistes. En effet, loin des idéaux d’une gauche plurielle, qui restera dans la mémoire des communistes, le PS ne cherche qu’une union de façade. L’objectif non avoué est de démanteler le PCF.La Commune d’Arles pourrait d’ailleurs faire les fruits de cet objectif socialiste.Monsieur MAURY, je vous renouvelle mes vœux pour cette nouvelle année et j’espère avoir le plaisir de vous lire à nouveau sur ce blog.

Patrick 14/12/2006 23:51

Pas trés actif ce blog, peu ou pas de commentaires, voyez vous celà comme un désaveu ?

Roland CHASSAIN 15/12/2006 10:41

Cher Monsieur,Je vous remercie pour votre contribution. Je me suis à mon tour rendu sur votre blog et j'ai constaté que vous vous êtes fait un "joli p'tit blog tout vert"...Quant-au nombre de commentaire, j'ai aussi pu me rendre compte que vous n'en aviez guère davantage sur votre blog, est-ce un désaveu?Plus sérieusement, je suis très heureux que vous ayez pris la peine de laisser un commentaire et que vous aspiriez au débat sur la chose politique…Je serais très heureux d’échanger avec vous nos points de vue sur ce blog…Et si vous souhaitez davantage d’information sur mon activité parlementaire, je vous invite à vous rendre sur mon site web, qui vous plaira, il est bleu aussi…
Espérant vous retrouver pour échanger et débattre, je vous souhaite d’agréables fêtes de fin d’année.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog