Quand la Région s’offre une VILLA VAUZELLE

  • Roland CHASSAIN
  • Politique

Courant 2007 débuterons les travaux de construction d’un Centre Régional de la Méditerranée. Lieu à vocation culturelle et prétendument économique, ce centre sera implanté à Marseille.
Le budget de la construction est estimé à 25.63 millions d’euros, entièrement à la charge du contribuable régional.
L’État, gestionnaire efficace et raisonnable des deniers publics, n’a pas souhaité participer à ce rêve de grandeur du Président de Région. Michel VAUZELLE de répondre alors « si les États ne peuvent tisser ces liens [liens entre les États] c’est aux régions de le faire ».
Cela me rappelle un proverbe méditerranéen :

« Celui qui voulait être Calife à la place du Calife… »
Je n’ai pas souvenir que Michel VAUZELLE soit Ministre de la Culture ou encore des Affaires Étrangères. Si celui-ci a de telles ambitions, soit, mais pas avec l’argent du contribuable local.

Je souhaite juste rappeler au Président de Région que le coût de ce centre, 26 millions d’euros, représente celui de la construction d’un Lycée !
Je rappelle également à Michel VAUZELLE que la construction des Lycées est la compétence première des Régions, à la différence de la construction de prétendu centre culturo-économique au budget irraisonnable.
Je suis certain que les citoyens de la Région Provence Alpes Côte d'Azur apprécieraient bien davantage la construction d’un lycée qui fait cruellement défaut au moment même où la population de notre région augmente.
Si le Président de Région respectait les compétences qui sont les siennes, alors il n’aurait pas à augmenter de manière intolérable la fiscalité régionale.

On appelle cela la bonne gestion !!!

Nicolas Maury Militant PCF 08/01/2007 16:22

Bonjour M le DéputéJe constate comme le mauvais exemple de M Vauzelle, helas soutenu par des élus communistes. Je pense au vu des situations catastrophique dans l'immobilier, des élus de gauche font des choix difficile a comprendre. Plutôt que de construire des logements sociaux, ou des infrastructures publiques utiles pour les citoyens (je pense a des voies férrées pour désenclaver des villes).La politique culturelle ne doit pas etre sacrifiée, et sur ce point je peux rejoindre M Vauzelle. Cependant je pense que les priorité ne sont pas là.Bien à vous

Roland CHASSAIN 09/01/2007 12:31

Cher Nicolas MAURY,Je profite de ce commentaire pour vous souhaiter tous mes vœux de bonheur pour cette année 2007.S’agissant du Centre Régional de la Méditerranée, je rejoins votre analyse. Il est en effet inadmissible que le Président de Région privilégie ce type de construction au détriment de logements à vocation sociale ou d’établissement scolaire ou encore d’infrastructures améliorant les déplacements entre agglomérations de la Région.Une fois encore, le Président VAUZELLE démontre à quel point il est déconnecté des réalités régionales et surtout des règles de bonne gestion des finances publiques (comme la Chambre Régionale des Comptes l’avait d’ailleurs soulevé dans son rapport).Pire encore, celui qui se prétend plus socialiste que le Roi accumule les mesures socialement injustes, comme la hausse de la fiscalité régionale dans des proportions inacceptables, ou encore l’augmentation de la Taxe sur les produits pétroliers (1 centime d’euro par litre en plus grâce à Michel VAUZELLE).Michel VAUZELLE accuse systématiquement l’État mais plus le temps passe et plus ses erreurs de gestion deviennent visibles.Je le répète si Michel VAUZELLE respectait les compétences dévolues aux Conseils Régionaux, alors il n’aurait pas à augmenter tous les prélèvements régionaux.Malheureusement, on ne peut pas se déplacer en hélicoptère (100.000 euros), s’offrir un immeuble neuf en location pour 2,9 millions d’euros par an, faire construire un centre de la Méditerranée pour 26 millions d’euros, organiser des réceptions au budget faramineux et espérer que les finances locales n’en supportent pas les conséquences (plus de 70% d’augmentation de la fiscalité régionale depuis 2002 !).Et comme le ridicule ne tue pas ou du moins plus, à l’approche des échéances électorales, Michel VAUZELLE promet une pause de la pression fiscale pour 2007.Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent…Michel VAUZELLE continue de croire que l’on peut être riche avec l’argent des autres. Pourtant lorsqu’on exerce un mandat électoral on est débiteur des citoyens et non créanciers de ces derniers. Espérant vous relire prochainement, je vous renouvelle mes meilleurs voeux Monsieur MAURY.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog