Etude Rexecode (suite) : les programmes de François Bayrou et de la candidate socialiste sévèrement rétoqués

  • Roland CHASSAIN
  • Politique

L’Institut d’analyse économique Rexecode, premier centre français d’analyse et de prévisions macroéconomiques indépendant des pouvoirs publics, a publié aujourd’hui le deuxième volet de son analyse des programmes économiques de Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal et François Bayrou. Il conclut que les propositions de Nicolas Sarkozy sont les seules à améliorer les finances publiques.

Le programme économique de François Bayrou aggravera la dette publique durant les cinq prochaines années pour lui faire atteindre 65,7% du PIB en 2012. Son programme comprend 15 milliards de nouvelles dépenses publiques qui ne sont compensées ni par des économies équivalentes, ni par les augmentations d’impôts annoncées par François Bayrou (en particulier 9 milliards d’euros résultant de la concentration des allègements de charges). Concrètement, le programme de François Bayrou augmente la dette publique de près de 20 milliards d’euros contrairement à ses engagements maintes fois annoncés de réduire l’endettement de la France.

Les propositions de Ségolène Royal entraîneront pour leur part une véritable explosion des dépenses publiques et une augmentation de plus de cinq points de la dette, qui s’élèvera à près de 70% du PIB en 2012. La hausse des dépenses publiques que Ségolène Royal propose (50 milliards d’euros) est de loin la plus importante des trois candidats et pour les deux tiers n’est pas couverte par des économies, soit un solde négatif de 35 milliards d’euros. Au total, avec Ségolène Royal, la dette publique augmentera de plus de 100 milliards d’euros en cinq ans.

Le programme de Nicolas Sarkozy est le seul à stabiliser la dette à son niveau actuel. Au contraire de celui des deux autres candidats, il présente un solde positif, la totalité des nouvelles dépenses étant couvertes par des économies.

Au surplus, ces résultats ne prennent pas en compte les effets sur la croissance économique et l’emploi des trois programmes. Dans ce cas, les propositions de Nicolas Sarkozy réduiraient la dette, alors que celles de François Bayrou et de Ségolène Royal continueraient de l’accroître. La première analyse comparative de Rexecode a en effet montré que les propositions économiques de Nicolas Sarkozy créeront 200 000 emplois et accélèreront de plus d’un point la croissance, alors que celles de Ségolène Royal et François Bayrou augmenteront le chômage et réduiront la croissance.

Ces deux études soulignent ainsi la cohérence et la pertinence de notre programme, qui est le seul à proposer aux Français les mesures indispensables pour mettre fin à la dégradation de nos finances publiques, atteindre le plein emploi et augmenter durablement le pouvoir d’achat.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog