Comité Syndical au SYMADREM - Réactions de Roland CHASSAIN :

  • Roland CHASSAIN
  • Politique
Roland CHASSAIN rappelle que le Contrat de Projets Interrégional Plan Rhône se voit doter d’un financement de l’État fixé à 108,4 Millions d’€uros. Ce financement est assuré par le Ministère de l’Écologie et du Développement Durable (prévention des risques et lutte contre les pollutions) et par les fonds Barnier.
Les crédits ainsi contractualisés ne représentent qu’une part de l’effort consenti par l’État pour prévenir le risque inondation pour le Rhône et ses affluents sur la période 2007-2013 : en particulier, les actions régaliennes financées entièrement par l’État ne figurent pas dans ce volet inondation du plan Rhône, mais viendront en plus : elles représentent environ 15 Millions d’€uros sur la période.
 
Roland CHASSAIN rappelle sa détermination à voir se concrétiser un statut particulier pour les zones d’expansion des crues. Il a déposé une proposition de loi visant à accorder un statut particulier aux Communes et aux administrés situés dans les champs d’expansion des crues, donnant lieu à négociation d’un protocole général d’indemnisation des zones d’expansion des crues.
 
Roland CHASSAIN souhaite également rappeler sa détermination à voir la Doctrine des Plans de Prévention des Risques Inondations assouplie pour éviter une « vitrification du territoire » des Bouches-du-Rhône.
 
Enfin, Roland CHASSAIN se félicite de la montée en puissance du SYMADREM, devenu aujourd’hui un acteur incontournable dans la lutte contre les inondations et la protection des personnes et des biens.
 
Sur le modèle du Plan Rhône, Roland CHASSAIN souhaite la mise en place d’un Plan Littoral National de lutte contre l’érosion marine.
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog