UN NOUVEAU SIEGE pour le SYMADREM 

  • Roland CHASSAIN

11008547215_24ef1f90c4_z.jpg

Michel Vauzelle préfère les inaugurations aux bancs de l'Assemblée Nationale


 

1009755 10201407057120414 1243192106 n"Il y a 10 ans, de terribles inondations touchaient le Nord d’Arles.

J’étais alors député et de tels événements marquent un élu, surtout quand ils touchent les habitants de votre circonscription.

Je n’ai eu de cesse de me battre durant mon mandat, à l’Assemblée Nationale, auprès du Gouvernement RAFFARIN, auprès des Ministres pour interpeller les pouvoirs publics sur la nécessité de mieux prendre en compte le risque inondation et pour mobiliser de l’argent public afin de protéger les arlésiens et les camarguais.

De nombreux Ministres sont venus à Arles pour en prendre conscience, notamment le Ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy.

En 10 ans, le SYMADREM, qui gère la lutte contre les inondations, est devenu un outil efficace grâce à un financement public permanent, mais également une coopération réussie entre collectivités territoriales.

Pourtant, samedi je n’ai pas souhaité participer à la pose de la 1ere pierre du futur siège du SYMADREM.

 

Pourquoi ?


Hollande et son Gouvernement créaient tous les jours un nouvel impôt : écotaxe, hausse de la TVA etc...

 

Expliquer aux arlésiens ou aux camarguais qu’il faut faire des efforts pour renflouer les caisses publiques, pour assurer le financement de leur sécurité face aux crues du Rhône est une chose.


A quelques mois des élections municipales, leur dire qu’il faut faire des efforts pour financer de très nombreuses réceptions afin que des élus puissent s'afficher dans un journal local et s’ébahir devant un projet architectural à plusieurs millions d’euros… ça, je ne suis pas d’accord."

http://www.symadrem.fr/images/stories/actualites/13092013-vuedenuit02-3.jpg

johnDeuf 25/11/2013 23:18


 Voilà cette gabegie financière dont les politiciens usent et abusent. Pourquoi construire un bâtiment et ne pas héberger la caisse dans un bâtiment de la municipalité. C'est comme le palais
communautaire de Martigues qui a été construit alors que les services mutualisés pouvaient être hébergés en mairie puisque c'était des services municipaux. Au lieu de réaliser des économies
d'échelle ce qui etait le but des communautés on arélisés des gaspillages et prélevé des suppléments sur les impôts locaux au lieu de les supprimer. Abject ces comportements. Il faut renverser ce
régime.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog