Une conseillère municipale d'Arles se fait débarquer des nouveaux élus de la Région

  • Roland CHASSAIN
  • UMP

Lors des élections régionales, Michel VAUZELLE avait dit: "tous sur le pont"....

 

Régionales : Stéphanie Van Muysen (PCF) assume sa grossesse et son élection

Interrogée par "La Provence", la communiste Stéphanie Van Muysen, conseiller régional, a écarté, mercredi matin, tout scénario de démission pour laisser la place à Jean-Marc Coppola, (PC) vice-président sortant qui n'a pas été élu dimanche dernier. 

"D'autres journaux que le vôtre ont écrit que mon statut de femme enceinte m'inciterait à laisser ma place. Cela fait des années que je me bats pour la parité, ce n'est pas une grossesse qui va me faire changer d'avis" a plaidé l'élue communiste, conseiller régional sortant, et conseillère municipale d'Arles parachutée entre les deux tours sur la liste Vauzelle du Vaucluse.

Stéphanie Van Muysen sera donc présente ce vendredi à Marseille, pour la première séance de la Région, avec son ventre rond de six mois de grossesse.

En revanche, elle ne pense pas que Jean-Marc Coppola restera définitivement éloigné des affaires régionales : "C'est sûr qu'à terme, il rentrera". Le leader du Front de gauche avait, entre les deux tours, intégré la liste Vaucluse de Michel Vauzelle, en neuvième position. Les huit premiers seulement ont été élus.

 Publié le mercredi 24 mars 2010 à 15H44

 

 

Conseil régional : Coppola, le vice-président revenu un peu par surprise

À la tribune, ils sont 14 vice-présidents à poser au côté de Michel Vauzelle. Un de moins que lors de la précédente mandature. Surtout, un seul est issu du Front de gauche, la Martégale Nathalie Lefebvre (8e), alors que deux sièges avaient été négociés. Le mystérieux quinzième homme sera vite débusqué.

Parti au second tour en neuvième position sur la liste du Vaucluse, alors qu'il était tête de liste au premier tour dans les Bouches-du-Rhône, Jean-Marc Coppola n'a pas été élu. Après avoir laissé croire qu'il se consacrerait à Marseille, il a bénéficié, comme attendu, de la démission de Stéphanie van Muysen qui le précédait dans le Vaucluse. "Il me semble indispensable que Jean-Marc soit présent pour mettre en oeuvre les engagements pris dans la campagne", explique-t-elle. Le leader communiste, spectateur hier, siégera lors de la prochaine plénière, le 23 avril : "J'ai pris un risque. Mais il y a eu des difficultés lors des négociations de l'entre-deux tours. Personne, en tout cas, n'a contraint Stéphanie à démissionner." 

Publié le samedi 27 mars 2010 à 13H15

 

sources La Provence

 

comme quoi... soit la grossesse fait perdre la mémoire à l'élue d'Arles, soit il n'est guère bon d'être arlésien et sur le même bateau que Michel VAUZELLE, au risque de se faire débarquer avant même d'être en mer !!! 

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog